Laïcité et vivre ensemble

Mise à jour : 14 janvier 2020

Dans un contexte social et politique marqué par les tensions et les crispations autour du fait religieux, la laïcité est souvent mal comprise. La formation Valeurs de la république et laïcité (VRL) a été conçue pour permettre aux stagiaires de mieux appréhender ces concepts et contribuer à promouvoir le vivre-ensemble et partager les valeurs de la République au quotidien.

Le plan de formation « Valeurs de la République et laïcité », mis en place dans le cadre du Comité interministériel à l’Égalité et à la Citoyenneté le 6 mars 2015, s’adresse à l’ensemble des professionnels. Le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) a été mandaté par le Premier ministre pour concevoir et déployer cette formation à destination de l’ensemble des professionnels. Depuis 2018, le CGET a conçu un format plus court, adapté à de nouveaux publics.

Les trois grands axes de ce plan ambitieux

-       Adresser à tous un discours clair et sans équivoque sur la laïcité et son lien très fort avec les valeurs de la République.

-       Donner les moyens à l’Etat, tout comme au CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale), de déployer cette formation auprès de leurs agents.

-       Assurer l’expertise et la cohérence des messages diffusés. Ce dispositif repose sur un kit pédagogique de formation unique, co-élaboré  par tous les partenaires du projet et mis en œuvre dans le cadre de plans de formation portés par le niveau régional de l’État via les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS).

 

Un accompagnement des professionnels

Le plan de formation « Valeurs de la République et laïcité » est d’abord une réponse à une demande des professionnels. Il vise à répondre à leur besoin de qualification et d’accompagnement sur les principes de la République, notamment l’application du principe de laïcité dans les situations professionnelles qu’ils rencontrent au quotidien.

Un kit de formation complémentaire, sur un format plus court d’une journée, destiné notamment aux conseillers citoyens et aux jeunes en service civique a ainsi été élaboré. Toutefois, ce nouvel enjeu engage les services de l’Etat à élargir sa communication sur ce dispositif et à conquérir de nouveaux publics.

Par ailleurs, dans le cadre du plan national de prévention de la radicalisation, présenté en février 2018 par le Premier ministre, une séquence d’information d’un peu plus d’une heure a été incluse dans la formation sur ce sujet. Cela répond à un enjeu fort de clarification afin d’éviter les amalgames.

 

Chiffres clés 2018/2019

L’objectif de 20 000 personnes formées a été dépassé en 2018. Il s’élève à 26 000 acteurs de terrain formés.

Un nouvel objectif ambitieux de 20 000 acteurs à former sur l’année 2020, vient renforcer la volonté du CGET pour installer durablement la formation VRL dans l’ensemble du territoire national.

 

-       Plus de 40 000 acteurs de terrain (agents de collectivités, animateurs, acteurs associatifs, médiateurs…) ont été formés dans le cadre du plan national VRL.

-       plus de 2 200 formateurs nationaux et 320 formateurs de formateurs habilités.

-       97 % des stagiaires se déclarent plutôt satisfaits voire très satisfaits, de la formation : c’est ce que montre l’étude évaluative confiée à la chaire « citoyenneté » de Sciences Po Saint-Germain-en-Laye.

Les formateurs sélectionnés sur leurs compétences et leur connaissance du métier

Les formateurs de formateurs sont issus des services de l’État, des collectivités territoriales, établissements scolaires et des grands réseaux partenaires (instituts régionaux de travail social, fédérations d’éducation populaire et fédérations sportives). Ils sont sélectionnés, au niveau régional, sur la base de leurs compétences de formateurs et de leur connaissance du métier des acteurs auxquels ils s’adressent.

 

Un pilotage et une organisation en cascade

Le pilotage du plan de formation VRL a été confié au CGET, avec l’appui du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPTCentre national de la fonction publique territoriale), de l’Observatoire de la laïcité et du bureau central des cultes du ministère de l’Intérieur, en lien avec plusieurs ministères ainsi que l’Union sociale pour l’habitat (USH), également membres de son comité de pilotage.

À l’échelle locale, le plan de formation est animé par les Directions régionales et départementales de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale (DRDJSCS) ainsi que par les délégations territoriales du CNFPTCentre national de la fonction publique territoriale.

Un dispositif de formation « en cascade » a été déployé sur l’ensemble du territoire français :

-          au niveau national, le CGET et le CNFPTCentre national de la fonction publique territoriale organisent la formation et l’habilitation des formateurs de formateurs (niveau 1) sur une durée de quatre jours ;

-          au niveau régional, les DRDJSCS et les délégations du CNFPTCentre national de la fonction publique territoriale organisent la formation et l’habilitation des formateurs (niveau 2) sur une durée de trois jours ; Fatima JAPPONT, cheffe de la section laïcité et prévention de la radicalisation au sein de la préfecture de la région d’Île-de-France, préfecture de Paris, a formé une vingtaine d’agents. Une fois formés, les agents reçoivent une accréditation « formateur laïcité et valeurs de la république ». Ils ont l’obligation d’organiser à leur tour au moins deux sessions de formation à destination des agents de « première ligne » ;

-          au niveau local, les formateurs habilités animent des formations de deux jours (niveau 3) pour les acteurs de terrain.

 

Définition de la laïcité

La laïcité n’est pas une opinion parmi d’autres, mais la liberté d’en avoir une. Elle n’est pas une conviction, mais le principe qui les autorise toutes, sous réserve du respect de l’ordre public.
La laïcité assure aussi bien le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, d’en changer ou de ne plus en avoir. Elle garantit le libre exercice des cultes et la liberté de religion, mais aussi la liberté vis-à-vis de la religion : personne ne peut être contraint au respect de dogmes ou prescriptions religieuses.

La laïcité repose sur trois principes et valeurs

ŒLa liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public.
L’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions.
ŽLa séparation des institutions publiques et des organisations religieuses. De cette séparation se déduit la neutralité de l’État, des collectivités territoriales et des services publics, non de leurs usagers.

Des objectifs multiples pour ces formations

Sur le fond, l’approche est fondée sur le droit et le dialogue. Sur le plan pédagogique, l’approche qui se veut pragmatique est basée sur :

- un rappel historique ;

- une terminologie ;

- un rappel juridique ;

- des cas pratiques pour aborder le principe de laïcité.

Le public cible large

- les fonctionnaires, salariés et bénévoles qui sont en contact direct des publics ;

- les professionnels qui interviennent dans l’espace public mais qui n’assument pas directement des fonctions éducatives, d’animation ou d’encadrement (gardiens d’équipement ou d’immeubles, etc.) ;

- les professionnels qui ont une relation de service à la population.

Projets régionaux : un important programme de sensibilisation et de formation des aumôniers

De 2013 à 2019, la préfecture de la région d’Île-de-France a engagé, sur la base des travaux menés dans le cadre de la conférence de la laïcité et de la liberté religieuse, un important programme de sensibilisation puis de formation des aumôniers intervenant dans les établissements pénitentiaires et hospitaliers franciliens.

La préfecture est pilote sur l’expérimentation qu’elle a initiée en 2018 en direction des aumôniers pénitentiaires en partenariat avec la Direction Interrégionale des Services Pénitentiaires (DISP) et dans le cadre du plan « Valeurs de la République et laïcité » (VRL).

Pour l’année 2020, afin de soutenir cette démarche volontariste de formation VRL des aumôniers et des agents publics, le calendrier proposé est le suivant :

-          17 sessions de formation seront ouvertes à tous les agents publics et aux aumôniers, certaines sont spécialisées afin de permettre des échanges concrets et favoriser la création d’une communauté de pratiques ;

-          afin de favoriser les échanges et la création d’une cohésion de groupe, les sessions pourront accueillir 10 personnes minimum à 15 personnes maximum.

Pour en savoir plus

http://www.cget.gouv.fr/ressources/publications/en-bref-19-laicite-un-plan-national-pour-former-les-acteurs-de-terrain

► Voir la chaîne Youtube dédiée au plan de formation Valeurs de la république et laïcité. 
► Voir l’ entretien avec Jean-Louis Bianco, président de l’Observatoire de la laïcité (2018).

Publications

► Consulter l’ étude évaluative et sa synthèse  : Bilan de la mise en œuvre du plan national de formation Valeurs de la République et laïcité (février 2019).
► Lire et télécharger le dépliant de présentation du plan national de formation Valeurs de la République et laïcité .
► Lire et télécharger   En bref n° 19 : Laïcité : un plan national pour former les acteurs de terrain .