Dossiers : Investir l'Avenir

Mise à jour : 21 novembre 2022

    

Santé du futur

Objectif de la stratégie d’accélération « Biothérapie et bioproduction des thérapies innovantes » : 

La filière des industries de santé vit une véritable révolution via des médicaments dont les principes actifs sont produits à partir du vivant. L'objectif de la stratégie et de rendre à la France sa place de leader européen en bioproduction pharmaceutique grâce à une politique industrielle et de recherche & innovation en santé offensive. En se basant sur les nombreux atouts français, la stratégie favorisera l'émergence de nouvelles technologies ainsi que le passage à l'échelle des technologies existantes afin d'obtenir un outil de production flexible et adapté aux besoins réglementaires de productions des biomédicaments tout en allant vers la diminution du coût d'accès à ces nouveaux produits thérapeutiques. Plusieurs défis ont à ce jour été identifiés : catalyser l'innovation et le développement d'un écosystème français solide, faciliter l'accès au marché des thérapies innovantes, développer l'outil industriel et la production nationale, faire évoluer le système de soin. A terme, l'intervention de l’État permettra d'accroître la souveraineté française en matière de santé.

Liens et documents téléchargeables : 

Communiqué de Presse "Biothérapies et bioproduction de thérapies innovantes"

Dossier de Presse "Biothérapies et brioproduction de thérapies innovantes"

Appel à projet "Innovations en biothérapies"

Appel à projet "Industrialisation et Capacités Santé 2030"

Appel à projet "Intégrateurs Biothérapie – Bioproduction"

Communiqué de Presse "Bioclusters"

Appel à manifestation d’intérêt "Bioclusters"

Appel à projet "Instituts Hospitalo-Universitaires (IHU)"

Objectif de la stratégie d’accélération « Santé numérique » : 

Le secteur de la santé, à l'instar des autres secteurs économiques, connaît une digitalisation rapide exacerbée par la crise et l'augmentation des données disponibles. C'est une opportunité unique permettant de co-construire avec les citoyens la médecine de demain qui sera personnalisée, préventive, prédictive et participative. Cette stratégie d'accélération, en lien avec le projet Paris Santé Campus annoncé par le Président de la République, soutient ainsi le développement des outils numériques piliers de cette nouvelle médecine (IA, IoT...) pour faire face à trois principaux enjeux : l'efficacité du système de soins, la croissance économique et la souveraineté sanitaire française. En développant les connaissances utiles à la santé numérique du futur et en construisant par la formation la confiance dans l'e-santé, en partageant les risques d'accès au marché et en accompagnant le développement d'un véritable écosystème cohérent, la France se donnera les moyens d'améliorer significativement son système de santé, partout et pour tous.

Liens et documents téléchargeables : 

Communiqué de Presse "Santé Numérique"

Dossier de Presse "Santé Numérique"

Communiqué de Presse "Tiers lieux d’expérimentation"

Appel à projet "Tiers lieux d’expérimentation"

Objectif de la stratégie d’accélération « Dispositifs médicaux » : 

Lors de la présentation de France 2030 en octobre dernier, le président de la République a fixé un objectif ambitieux : « Revenir à la tête d’une médecine plus prédictive, plus préventive, plus innovante, plus personnalisée et avec un tissu productif davantage fabriqué en France ».

Le plan Innovation Santé 2030, repris dans le cadre de France 2030, consacre un effort sans précédent de 7,5 milliards d’euros pour l’innovation en santé, avec un objectif : faire de la France la première nation européenne innovante et souveraine en santé. Grâce à ce plan, nous nous donnons les moyens de développer massivement la recherche biomédicale, le transfert de technologies, l’innovation, l’industrialisation et l’accès au marché des produits de santé en France.

C’est dans ce cadre que sont mobilisés 400 millions d’euros pour le secteur français du dispositif médical et du diagnostic in vitro. Il s’agit tout d’abord de permettre aux chercheurs et aux entreprises de relever d’importants défis technologiques et de santé publique : mettre au point des robots chirurgicaux pour assister les chirurgiens lors d’opérations complexes, améliorer la performance et la tolérance sur le long terme des implants et prothèses, développer les dispositifs médicaux et solutions numériques pour la santé mentale notamment, faciliter l’accès des établissements de santé aux dispositifs médicaux innovants, soutenir des projets d’industrialisation ou encore réduire les délais d’accès au marché.

Produire les dispositifs médicaux sur notre territoire revêt un double enjeu : économique et de souveraineté. Le plan France 2030, qui vise à préparer notre pays aux enjeux de la prochaine décennie, permettra au secteur du dispositif médical en France de se positionner au plus haut dans la compétition internationale. Il en va de l’intérêt des patients, de notre capacité à innover, de notre économie et de notre souveraineté.

Liens et documents téléchargeables : 

Communiqué de presse "Dispositifs médicaux"

Dossier de presse "Dispositifs médicaux"

Appel à projet "Evaluation du bénéfice médical et/ou économique des dispositifs médicaux numériques ou à base d’intelligence artificielle"

Appel à projet "Industrialisation et capacités santé 2030"

Objectif de la stratégie d’accélération « Maladies infectieuses émergentes – menaces nucléaires radiologiques biologiques et chimiques » : 

Afin de préparer la France à faire face aux risques susceptibles de provoquer une nouvelle crise sanitaire majeure et d'en limiter les impacts voire de la prévenir, le Gouvernement lance une stratégie nationale d'accélération "Maladies Infectieuses émergentes (MIE) et Menaces Nucléaires, radiologiques, biologiques et chimiques (MN)". Cette dernière a pour vocation de permettre à l’État de comprendre, de prévenir et de contrôler les phénomènes d'émergence ou de réémergence de maladies infectieuses mais également de lutter contre les menaces nucléaire, radiologique ou chimique susceptibles de provoquer des crises sanitaires en incluant dans cette stratégie le champ des scénarios d'exposition intentionnelle ou accidentelle aux agents des menaces biologiques, chimiques, nucléaires, ou radiologiques.

Liens et documents téléchargeables : 

Communiqué de Presse "Maladies infectieuses et émergentes"

Appel à projet "Industrialisation et Capacités Santé 2030"

Objectif de la stratégie d’accélération « Compétences et Métiers d'avenir » : 

Pour engager la France dans une période de profondes transformations à l’issue de la crise sanitaire, le Président de la République a présenté, le 12 octobre 2021, le plan France 2030. France 2030 répond aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d’investissement massif pour faire émerger les futurs champions technologiques de demain et accompagner les transitions de nos secteurs d’excellence : énergie, automobile, aéronautique ou encore espace. Il s’agit à la fois de rattraper notre retard dans certains secteurs historiques et de donner un temps d’avance à la France en créant de nouvelles filières industrielles et technologiques pour accompagner les transitions écologiques et numériques.

Premier levier des transitions numériques et écologiques, la formation des jeunes et des salariés permet de renforcer le capital humain indispensable au fonctionnement de nos entreprises et au-delà de toute la société. C’est aussi le meilleur moyen pour proposer des emplois durables et de tous niveaux de qualification sur l’ensemble du territoire.

C’est également une des conditions majeures pour la réussite du plan France 2030 : soutenir l’émergence de talents et accélérer l’adaptation des formations aux besoins de compétences des nouvelles filières et des métiers d’avenir. 2,5 milliards d’euros de France 2030 seront mobilisés sur le capital humain pour atteindre cette ambition.

Liens et documents téléchargeables : 

Communiqué de presse "Enseignement compétences métiers"

Stratégie d'accélération "Santé Numérique"

Stratégie d'accélération "Maladies infectieuses émergentes - menaces nucléaires radiologiques biologiques et chimiques"

Appel à manifestation d'intérêt "Compétences et métiers d'avenir"

Objectif de la stratégie d’accélération « Start-ups industrielles et deep tech » : 

Comme l’a rappelé le président de la République en octobre 2021, lors de la présentation du plan d’investissement France 2030 : « Il n'y a pas de France industrielle contre la France des start-ups ; il n'y a pas de France des start-ups qui ne soient qu'à Paris, dans quelques bureaux de quelques arrondissements. La réalité de la France des start-ups, c'est une France qui est partout sur les territoires. Et la réalité de la France industrielle, c'est qu'elle se nourrit des start-ups ».

Ainsi, l’objectif de France 2030 est de s’appuyer sur le tissu des start-ups industrielles pour réindustrialiser nos territoires et créer des sites industriels solides et à la pointe de l’innovation. Car l’avenir de l’industrie est indissociable des technologies apportées par les start-ups et les PME innovantes. S’inscrivant dans la lignée des succès industriels qui ont nourri la compétitivité française, ces nouveaux acteurs qui émergent partout en France développent les innovations de rupture de la décennie à venir.

Depuis 2017, le Gouvernement a fait du soutien à l’innovation et de la reconquête industrielle des priorités. Cette politique porte aujourd’hui ses fruits. Avec 20 000 start-ups et plus d’un million d’emplois, l’écosystème français est devenu l’un des plus dynamiques d’Europe. Dans le même temps, la France occupe depuis 2018 la première place européenne en matière d’attractivité pour les investissements industriels étrangers.

Grace à France 2030, la stratégie start-ups industrielles et deep tech lèvera les obstacles qui freinent l’émergence et l’industrialisation de start-ups en France. Ce sont 2,3 milliards d’euros qui seront engagés pour poursuivre le soutien à l’émergence d’entreprises à forte densité technologique et faciliter l’industrialisation des start-ups et PME innovantes sur le territoire national. L’ambition, comme l’a annoncé le président de la République, est d’accompagner et de financer massivement ces entreprises innovantes pour permettre l’émergence d’une centaine de nouveaux sites industriels par an à horizon 2025.

Liens et documents téléchargeables : 

Communiqué de Presse "Strart-ups industrielles et deep tech"

Dossier de Presse "Strart-ups industrielles et deep tech"

Appel à projets "Première usine"

Retrouvez l’ensemble des dispositifs de déploiement du plan France 2030 sur l’espace  Hub France 2030  (volet national) et sur le site  Innover en Région  (volet régionalisé)

___

Pour toute demande d’informations complémentaires sur les dispositifs de déploiement des stratégies et priorités d’investissements gouvernementales et sur les possibilités d’accompagnement de vos projets d’innovation, l’Equipe « Investir l’Avenir » en Région se tient à votre disposition et vous propose d’adresser votre demande via le formulaire suivant : « Investir l’avenir en Centre-Val de Loire ».