Dossiers : Investir l'Avenir

Mise à jour : 21 novembre 2022

    

Transition écologique et énergétique

Objectif de la stratégie d’accélération « Hydrogène décarboné » : 

Le développement de l’hydrogène décarboné : l’hydrogène décarboné est un vecteur énergétique indispensable à la neutralité climatique. Il permet de verdir des secteurs entiers de l’économie, en particulier ceux pour lesquels l’électrification est impossible, dans l’industrie ou la mobilité. Il participe également à la montée en puissance des énergies renouvelables. Avec la stratégie ambitieuse annoncée par le Gouvernement, la France se donne les moyens, en s’appuyant sur ses laboratoires de recherche et ses industriels à la pointe de l’innovation, de créer une filière compétitive d’hydrogène renouvelable et bas carbone, et de devenir un des leaders mondiaux de l’hydrogène décarboné par électrolyse. Après l’annonce de la stratégie en septembre, deux appels à projets ont été ouverts : « Ecosystèmes territoriaux d’hydrogène » et « Briques technologiques et systèmes H2 ».

Liens et documents téléchargeables :

Dossier de Presse "Hydrogène décarboné"

Appel à projets "Briques technologiques et démonstrateurs"

Objectif de la stratégie d’accélération « Recyclabilité, recyclage et réincorporation des matériaux » : 

Chaque année la France consomme 800 millions de tonnes de matières et près de 350 millions de tonnes de déchets sont produits, dont près de 120 millions de tonnes ne sont pas recyclés. Malgré les progrès déjà accomplis, il est nécessaire d’accélérer les efforts pour tendre vers une économie 100 % circulaire. Chaque année, ce sont également des dizaines de millions de tonnes de déchets recyclables qui sont exportés et recyclés ailleurs qu’en France faute, de disposer des capacités industrielles capables de transformer l’ensemble des déchets que nous produisons en matières premières de recyclage et faute aussi de disposer de débouchés pérennes.

La crise sanitaire mondiale de la Covid-19 a révélé notre vulnérabilité non seulement pour nos approvisionnements extérieurs mais aussi pour le traitement de nos déchets. Le développement et le renforcement de filières de recyclage performantes et compétitives constituent une opportunité pour répondre à ces deux enjeux. C’est aussi une opportunité pour réduire nos prélèvements de ressources naturelles et réduire l’impact environnemental de nos modes de production et de consommation.

Liens et documents téléchargeables :

Dossier de Presse "Recyclabilité, recyclage et réincorporation des matériaux"

Appel à projets "Solutions innovantes pour l'amélioration de la recyclabilité, du recyclage et de la réincorporation des matériaux"

Objectif de la stratégie d’accélération « Ville durable et bâtiments innovants » : 

Le Premier ministre, Jean Castex, et la ministre déléguée chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, ont présenté le lundi 17 mai 2021 une stratégie nationale pour relancer la construction durable de logements dans les territoires s’inscrivant dans la démarche « Habiter la France de demain ». Est intégré à ce plan global une stratégie d’accélération « Solutions pour la ville durable et les bâtiments innovants » financée à hauteur de 675 M€ par le plan France Relance et le 4e Programme d’investissements d’avenir.

Cette stratégie d’accélération, élaborée dans le cadre d'une démarche de co-construction avec l'ensemble des acteurs concernés, s’inscrit dans une volonté politique du Gouvernement de refonder le développement urbain autour des quatre défis que sont la sobriété, la résilience, l’inclusion et la production urbaine. Cette transformation structurelle prend appui sur le projet de loi Climat-Résilience qui entend renforcer le positionnement de la France sur la trajectoire de la lutte contre le changement climatique.

Liens et documents téléchargeables :

Dossier de Presse "Ville Durable"

Appel à manifestation d'intérêt "Démonstrateurs de la ville durable"

Appel à projets "Industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres produits biosourcés"

Appel à projets "Territoires intelligents et durables"

Appel à projets "Mixité pour la construction bas carbone"

Appel à projets "Soutien à l’innovation dans les systèmes énergétiques et le traitement de l’air du bâtiment"

Objectif de la stratégie d’accélération « Digitalisation et décarbonation des mobilités » : 

La stratégie vise à maîtriser les émissions de gaz à effet de serre en accélérant la transition écologique et énergétique du secteur, tout en développant en améliorant l'offre des transports du quotidien dans tous les territoires pour répondre aux objectifs de la loi d'orientation des mobilités. Elle permettra ainsi de renforcer la position française dans un secteur en pleine mutation à l'échelle internationale. Les axes prioritaires de la stratégie sont l'optimisation de l'exploitation et des infrastructures, la transformation numérique et l'automatisation. Tous les modes sont concernés : le transport de passagers mais aussi la logistique dont l'enjeu économique est majeur. La stratégie mettra l'accent en particulier sur les démonstrateurs et pilotes de systèmes et services, afin de lever les verrous du passage à l'échelle, d'éprouver les modèles économiques et de préparer l'adaptation du cadre réglementaire si besoin.

Liens et documents téléchargeables :

Dossier de Presse "Digitalisation et décarbonation des mobilités"

Appel à projets "Mobilités routières automatisées, infrastructures de services connectées et bas carbone"

Appel à projets "Logistique 4.0"

Objectif de la stratégie d’accélération « Produits biosourcés - Carburants durables » : 

La stratégie vise à favoriser le développement des biotechnologies industrielles en France et la fabrication de produits biosourcés venant notamment se substituer aux produits pétrosourcés. La stratégie inclut les carburants issus de ressources durables : biocarburants, carburants produits à partir d'énergie renouvelable et de ressources alternatives aux hydrocarbures (par exemple CO2) et biogaz destiné à un usage de carburant. La stratégie ambitionne ainsi de développer une filière industrielle française des produits biosourcés et carburants durables notamment à destination du secteur aéronautique, compétitive sur le territoire national et à l'export, vecteur d'une plus forte indépendance extérieure de la France, créatrice d'emplois et promouvant un développement durable d'un point de vue environnemental. Elle s'attachera également à mettre en place les conditions de déploiement durable d'un point de vue environnemental en agissant sur la demande en produits biosourcés parallèlement au développement d'une offre française.

Liens et documents téléchargeables :

Dossier de Presse "Produits biosourcés et carburants durables"

Appel à projets "Développement d’une filière de production française de carburants aéronautiques durables"

Appel à projets "Industrialisation de produits et systèmes constructifs bois et autres produits biosourcés"

Appel à projets "Produits biosourcés et biotechnologies industrielles"

Objectif de la stratégie d’accélération « Batteries » : 

Le développement rapide des besoins en stockage d’énergie par batteries répond à deux enjeux principaux : l’électrification de la mobilité, et à plus long terme le soutien au réseau électrique dans un mix énergétique donnant une part plus importante aux énergies renouvelables. Le secteur de la mobilité fait face à des mutations, tant industrielles que de services, associées à la transition vers l’électromobilité et à la révolution numérique. La réussite de cette profonde transformation vers la production de moyens de transports décarbonés nécessite des investissements considérables. C’est notamment le cas pour les briques technologiques que sont les batteries, indispensables pour atteindre cet objectif.

C’est pourquoi la France a lancé dès 2018 un ensemble d’initiatives qui ont permis de faire émerger dans notre pays deux grands projets d’usines de batteries pour le secteur de l’automobile et plusieurs projets de développement de matériaux et composants entrant dans la fabrication des batteries.

Dans le cadre du Plan France Relance et du 4ème Programme d’investissements d’avenir (PIA4), et dans la continuité du plan d’investissement France 2030 présenté par le président de la République le 12 octobre dernier, le Gouvernement amplifie les efforts permettant de développer une offre nationale compétitive dans le domaine des batteries en construisant une stratégie ambitieuse et intégrée qui sera prochainement présentée.

Liens et documents téléchargeables :

Communiqué de Presse "Batteries"

Appel à projets "Solutions et technologies innovantes pour les batteries"

Appel à manifestation d'intérêt "Batteries durables et innovantes"

Objectif de la stratégie d’accélération « Technologies avancées des systèmes énergétiques » : 

La stratégie Technologies avancées pour les systèmes énergétiques vise à favoriser le développement d'une industrie française des nouvelles technologies de l'énergie, vecteur d'une plus forte indépendance extérieure de la France, créatrice d'emplois et capable de répondre à une demande globale actuelle et future de développement croissant des énergies renouvelables, et de l'électrification des usages. La stratégie identifie trois secteurs prioritaires : photovoltaïque, éolien flottant et réseaux énergétiques qui démontrent un fort potentiel de transformation de notre économie et de notre société ainsi qu'une capacité à de venir des relais robustes de croissance économique pour notre pays.

Liens et documents téléchargeables :

Communiqué de presse "Technologies avancées des systèmes énergétiques"

Appel à projets "Développement de briques technologiques par des PME pour les systèmes énergétiques"

Appel à projets "Développement de briques technologiques et démonstrateurs pour les systèmes énergétiques"

Appel à projets "Aide à l’investissement de l’offre industrielle des énergies renouvelables"

Objectif de la stratégie d’accélération « Décarbonation de l'industrie » : 

Il s’agit de permettre l’émergence de solutions de décarbonation créant de la valeur sur le territoire mais également de promouvoir leur déploiement au sein de l’industrie pour assurer la pérennité des entreprises implantées en France. La stratégie se penchera aussi bien sur les solutions déjà existantes, avec un objectif de montée en puissance et de déploiement, que sur les solutions de rupture pour lesquelles l’enjeu est d’industrialiser un démonstrateur, de breveter et de commercialiser une solution innovante. Seront en particulier ciblés : l’amélioration de l’efficacité énergétique des procédés ; la décarbonation du mix énergétique des industriels en particulier en matière de chaleur (en lien avec les dispositifs du plan France Relance) ; le déploiement de procédés décarbonés et le captage du carbone et son stockage ou sa valorisation.

Liens et documents téléchargeables :

Dossier de presse "Décarbonation de l'industrie"

Appel à projets "Développement de briques technologiques et services par des PME pour la décarbonation de l’industrie"

Appel à projets "Développement de briques technologiques et démonstrateurs – Réalisations de premières industrielles associant l’offre et la demande"

Appel à projets "Favoriser le développement de Zones Industrielles Bas Carbone"

Appel à projets "Soutien de l’offre de solutions de décarbonation des industriels"

Appel à projets "Industrie zéro fossile – volet 1 – BCIAT"

Appel à projets "Industrie zéro fossile – volet 2 – DECARB IND"

Appel à projets "Industrie zéro fossile – volet 3 – DECARB FLASH"

Objectif de la stratégie d’accélération « Recyclage des plastiques » : 

Le recours aux technologies industrielles de recyclage des plastiques et d’utilisation de matières premières recyclées (MPR) est indispensable pour passer d’une économie linéaire à une économie circulaire. Cette transformation permet de limiter la consommation de ressources vierges, notamment fossiles, et de réduire les émissions de gaz à effet de serre sur le cycle de vie du plastique. La production de MPR peut en outre contribuer à réduire la dépendance de notre industrie aux ressources fossiles et être un levier de croissance majeur pour la compétitivité et l’emploi en France.

Le 12 octobre 2021, le président de la République a présenté le plan d’investissement France 2030, qui vise à développer la compétitivité industrielle et les technologies d’avenir. L’une des premières conditions pour atteindre les objectifs fixés par ce plan est de sécuriser l’accès aux matières premières, en mobilisant notamment les matières issues du recyclage.

A cet effet, France 2030 mobilisera une enveloppe de 300 millions d’euros de soutiens publics pour renforcer l’investissement dans la chaîne de recyclage et d’incorporation de matières plastiques. Dans la continuité de la stratégie nationale « Recyclabilité, Recyclage et Réincorporation des matériaux recyclés », ce volet de France 2030 cible spécifiquement le soutien à l’industrialisation de procédés de recyclage des plastiques. Il vise à faire émerger les acteurs innovants au sein de la filière et accompagner les projets d’investissements, pour consolider la filière du recyclage des plastiques et pour répondre aux besoins de l’économie française à l’horizon 2030.

Liens et documents téléchargeables :

Communiqué de Presse  "Recyclage des plastiques"

Appel à projets "Recyclage des plastiques"

Objectif de la stratégie d’accélération « Métaux stratégiques » : 

La situation spécifique de l’année 2020 et les tensions que nous connaissons aujourd’hui sur différentes matières premières ont montré l’importance pour les pouvoirs publics de veiller, aux côtés des acteurs économiques, à améliorer la résilience de nos chaînes de valeur. Au cœur des enjeux de décarbonation, les nouvelles filières telles que la mobilité électrique ou les énergies renouvelables s’avèrent fortement consommatrices de matières premières critiques.

Dès 2020, le plan France Relance a permis de faire émerger des projets ambitieux afin de renforcer la sécurisation de l’approvisionnement de l’industrie en matière premières minérales. A l’aune de ces premiers engagements et des conclusions du rapport sur la sécurisation de l’approvisionnement de l’industrie en matière premières minérales, le Gouvernement entend aller plus loin en concentrant un effort public majeur au profit de l’approvisionnement en matières premières critiques pour les filières industrielles stratégiques dans le cadre de France 2030.

Le plan d’investissement France 2030 mobilisera ainsi une enveloppe d’un milliard d’euros pour renforcer la résilience du tissu industriel sur les chaînes d’approvisionnement en métaux.

Liens et documents téléchargeables :

Communiqué de Presse "Métaux stratégiques"

Appel à projets "Métaux critiques"

Objectif de la stratégie d’accélération « Compétences et Métiers d'avenir » : 

Pour engager la France dans une période de profondes transformations à l’issue de la crise sanitaire, le Président de la République a présenté, le 12 octobre 2021, le plan France 2030. France 2030 répond aux grands défis de notre temps, en particulier la transition écologique, à travers un plan d’investissement massif pour faire émerger les futurs champions technologiques de demain et accompagner les transitions de nos secteurs d’excellence : énergie, automobile, aéronautique ou encore espace. Il s’agit à la fois de rattraper notre retard dans certains secteurs historiques et de donner un temps d’avance à la France en créant de nouvelles filières industrielles et technologiques pour accompagner les transitions écologiques et numériques.

Premier levier des transitions numériques et écologiques, la formation des jeunes et des salariés permet de renforcer le capital humain indispensable au fonctionnement de nos entreprises et au-delà de toute la société. C’est aussi le meilleur moyen pour proposer des emplois durables et de tous niveaux de qualification sur l’ensemble du territoire.

C’est également une des conditions majeures pour la réussite du plan France 2030 : soutenir l’émergence de talents et accélérer l’adaptation des formations aux besoins de compétences des nouvelles filières et des métiers d’avenir. 2,5 milliards d’euros de France 2030 seront mobilisés sur le capital humain pour atteindre cette ambition.

Liens et documents téléchargeables :

Communiqué de presse "Enseignement compétences métiers"

Stratégie d'accélération "Produits biosourcés - Carburants durables"

Stratégie d'accélération "digitalisation et décarbonisation des mobilités"

Stratégie d'accélération "Ville durable et bâtiments innovants"

Stratégie d'accélération "Recyclabilité, recyclage et réincorporation de matériaux"

Stratégie d'accélération "Batteries"

Stratégie d'accélération "Décarbonation de l'industrie"

Stratégie d'accélération "Technologies avancées des systèmes énergétiques"

Appel à manifestation d'intérêt "Compétences et métiers d'avenir"

Objectif de la stratégie d’accélération « Start-ups industrielles et deep tech » : 

Comme l’a rappelé le président de la République en octobre 2021, lors de la présentation du plan d’investissement France 2030 : « Il n'y a pas de France industrielle contre la France des start-ups ; il n'y a pas de France des start-ups qui ne soient qu'à Paris, dans quelques bureaux de quelques arrondissements. La réalité de la France des start-ups, c'est une France qui est partout sur les territoires. Et la réalité de la France industrielle, c'est qu'elle se nourrit des start-ups ».

Ainsi, l’objectif de France 2030 est de s’appuyer sur le tissu des start-ups industrielles pour réindustrialiser nos territoires et créer des sites industriels solides et à la pointe de l’innovation. Car l’avenir de l’industrie est indissociable des technologies apportées par les start-ups et les PME innovantes. S’inscrivant dans la lignée des succès industriels qui ont nourri la compétitivité française, ces nouveaux acteurs qui émergent partout en France développent les innovations de rupture de la décennie à venir.

Depuis 2017, le Gouvernement a fait du soutien à l’innovation et de la reconquête industrielle des priorités. Cette politique porte aujourd’hui ses fruits. Avec 20 000 start-ups et plus d’un million d’emplois, l’écosystème français est devenu l’un des plus dynamiques d’Europe. Dans le même temps, la France occupe depuis 2018 la première place européenne en matière d’attractivité pour les investissements industriels étrangers.

Grace à France 2030, la stratégie start-ups industrielles et deep tech lèvera les obstacles qui freinent l’émergence et l’industrialisation de start-ups en France. Ce sont 2,3 milliards d’euros qui seront engagés pour poursuivre le soutien à l’émergence d’entreprises à forte densité technologique et faciliter l’industrialisation des start-ups et PME innovantes sur le territoire national. L’ambition, comme l’a annoncé le président de la République, est d’accompagner et de financer massivement ces entreprises innovantes pour permettre l’émergence d’une centaine de nouveaux sites industriels par an à horizon 2025.

Liens et documents téléchargeables :

Communiqué de presse "Start-ups industrielles et deep tech"

Dossier de presse "Start-ups industrielles et deep tech"

Appel à projets "Première usine"

Objectif de la stratégie d’accélération « Nucléaire » : 

Pour atteindre la neutralité carbone en 2050 et réduire les émissions de CO2 de nos transports, de notre industrie, de notre secteur agricole ou de nos logements, nous devons accélérer les actions en faveur de la maîtrise des consommations d’énergie et substituer les usages de combustibles fossiles par des énergies décarbonées. Malgré une baisse importante de notre consommation d’énergie totale, la demande en électricité augmentera de manière significative. A l’horizon 2050, l’essentiel de notre parc de production aura été renouvelé. Un effort industriel massif de déploiement des énergies renouvelables (EnR) et la construction de nouveaux réacteurs nucléaires sont donc nécessaires dès aujourd’hui pour répondre à cet enjeu. Les réseaux électriques seront profondément transformés.

Pour bâtir le cadre qui permettra de réaliser cette performance économique et industrielle, il est essentiel de faire émerger et d’industrialiser en France des solutions de rupture dans les technologies de production et de distribution d’énergie.

C’est toute l’ambition de France 2030 : produire mieux, plus décarboné, tout en faisant émerger de nouveaux acteurs en leur donnant les moyens d’innover. France 2030 consacrera 50 % de ses dépenses à la décarbonation de l’économie et 50 % à des acteurs émergents porteurs d’innovation, sans dépenses défavorables à l’environnement (au sens du principe Do no Significant Harm).

Dans le cadre de France 2030, ce sont près de 2 milliards d’euros qui seront dédiés à l’innovation et au soutien à l’industrialisation de nos moyens de production d’énergie renouvelable et nucléaire et à la gestion du système électrique, dont 1 milliard d’euros pour faire émerger des réacteurs innovants plus sûrs, permettant de mieux gérer les déchets nucléaires et accélérer le déploiement du small modular reactor (SMR) français le plus avancé.

Liens et documents téléchargeables :

Communiqué de presse "Nucléaire"

Communiqué de presse "Réacteurs nucléaires innovants"

Appel à projets "Réacteurs nucléaires innovants"

Communiqué de presse EDF "Fonds  France Nucléaire"

Fonds  France Nucléaire  

Retrouvez l’ensemble des dispositifs de déploiement du plan France 2030 sur l’espace Hub France 2030 (volet national) et sur le site Innover en Région (volet régionalisé)

__

Pour toute demande d’informations complémentaires sur les dispositifs de déploiement des stratégies et priorités d’investissements gouvernementales et sur les possibilités d’accompagnement de vos projets d’innovation, l’Equipe « Investir l’Avenir » en Région se tient à votre disposition et vous propose d’adresser votre demande via le formulaire suivant : « Investir l’avenir en Centre-Val de Loire ».