Actualité

France Relance en Île-de-France : comment se poursuivent les actions en 2021 ?

Mise à jour : 20 juillet 2021

À quelques semaines de la date anniversaire du plan France Relance, l’Etat en Île-de-France vous propose de revenir sur les actions menées depuis le début de l’année 2021. Le plan France Relance a permis à de nombreux acteurs économiques, structures associatives et collectivités de bénéficier d’investissements massifs afin de réaliser des projets ambitieux, innovants et pour tous les Franciliens. En Île-de-France, le plan France Relance, c'est déjà plus de 5,7 milliards d'euros attribués en faveur de la transition écologique, de la cohésion sociale et de la compétitivité. Chiffres, témoignages, appels à projets en cours, présentation des dispositifs,… retour sur six mois de relance en Île-de-France !

Partenariats et collaborations aux plus proches des territoires

Pour une territorialisation efficace de France Relance, le plan est construit et déployé en partenariat avec les collectivités locales. Deux accords ont ainsi été conclus dès le mois de mars en Île-de-France :

L’accord régional de relance avec le Conseil régional : Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, Valérie Pécresse, Présidente de la Région Île-de-France, et Marc Guillaume, Préfet de la région Île-de-France, Préfet de Paris, ont signé le 4 mars 2021 l’Accord régional de relance. Afin  de  répondre  aux  nombreux  défis  économiques,  sociaux,  sanitaires,  écologiques,  l’accord  de  relance mobilisera plus de 13,8 Mds € en 2021 et 2022.

Le contrat de relance et de transition écologique (CRTE) avec la Métropole du Grand Paris : Marc Guillaume, préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, et Patrick Ollier, Président de la Métropole du Grand Paris, ont signé le jeudi 18 mars le CRTE « première étape ». Ce CRTE marque la volonté partagée de l’État et de la Métropole du Grand Paris d’œuvrer à l’émergence d’un nouveau modèle de développement qui répond à une triple ambition : la transition écologique, le développement économique et la cohésion territoriale.

En parallèle de ces partenariats, les concertations autour du déploiement du plan se déclinent également à l’échelle départementale à travers un comité animé par le préfet de département. En présence des élus locaux et des parlementaires, chambres consulaires, organisations professionnelles et syndicales, cette instance a pour fonction de partager toutes les informations disponibles, de faire état des lauréats et d’annoncer les appels à projet à venir

***

Le déploiement de France Relance s’appuie sur trois piliers : la compétitivité (fiscalité, financement des entreprises, souveraineté technologique), la cohésion sociale et territoriale (sauvegarde de l’emploi, formation et insertion professionnelle, inclusion numérique, etc.) et l’écologie (rénovation énergétique, décarbonation de l’industrie, infrastructures et technologies vertes, biodiversité, etc.).

Retour en images :

Renforcer la compétitivité de l’économie francilienne

Le volet compétitivité du plan France Relance apporte des  réponses concrètes aux besoins des entreprises franciliennes, et notamment celles du secteur industriel .

Dans ce cadre, les fonds industriels poursuivent plusieurs objectifs parmi lesquels figurent :

Pour accompagner la relance des structures culturelles, un fonds de soutien dédié a également été mis en place.

En Île-de-France, le volet compétitivité du plan France Relance a mobilisé, dans son ensemble, 3,3 Mds € dont 2,8 Mds € de baisse des impôts de production pour 143 000 entreprises franciliennes.

 

L’exemple de STPI dont l’activité favorise la résilience et l’indépendance stratégique de la filière aéronautique française

Le projet « MODERNAERO01 », financé par le fonds de modernisation, de diversification et de verdissement des procédés de la filière aéronautique, permettra à l’entreprise STPI de se diversifier en développant de nouveaux composants pour le marché spatial, d’une part, et d’accroître l’automatisation et la numérisation de son processus de production, tout en le rendant moins polluant, d’autre part.

L’aide fournie par l’Etat sur ce projet s’élève à 946 608 € sur un budget total prévu par l’entreprise de 1 445 000 €, soit une participation de l’Etat à hauteur de 65 %. 

 

Renforcer la cohésion sociale et territoriale

Le plan France relance consacre une place importante à des investissements en faveur de la cohésion sociale et territoriale, afin de garantir la solidarité entre les générations, entre les territoires, et entre tous les Français.

Le volet cohésion de France Relance s’articule autour de plusieurs dispositifs de soutien parmi lesquels on peut notamment rappeler :

  • Le plan 1 jeune solution

Cet important dispositif en faveur des 16-25 ans mobilise un ensemble de leviers tels que des aides à l’embauche, des formations, des accompagnements personnalisés pour les jeunes éloignés de l’emploi, aides financières aux jeunes en difficulté…

En Île-de-France, le volet cohésion sociale du plan France Relance a déjà mobilisé plus de 1,2 Md €. Ce sont déjà 286 000 jeunes qui ont bénéficié d’une aide grâce au plan 1 jeune 1 solution.

 

L’exemple de la structure Taf et Maffé, qui valorise les talents culinaires des personnes en difficulté

Créée en 2005, l’association « Taf et Maffé » propose de mettre en valeur des talents culinaires et  d’accompagner ses bénéficiaires vers une expérience professionnelle concrète. Il s’agit d’un réel chantier d’insertion pour des personnes sans emploi et en situation de précarité.

Grâce à l’AAP de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté, la structure va pouvoir consolider le projet d’une épicerie solidaire « ressource » créée en 2021. Cela permettra de soutenir d'autres salariés en insertion accompagnés par des structures d'insertion de Plaine Commune et de proposer des ateliers d'accompagnement à l'emploi à des bénéficiaires d'autres épiceries solidaires du territoire.

La transition écologique au cœur de France Relance

 

Le plan France Relance fait de la transition écologique un objectif stratégique essentiel. Cela répond notamment à deux objectifs :

  • décarboner notre économie en réduisant nos émissions de carbone de 40 % d’ici 2030, par rapport à 1990 ;
  • soutenir nos secteurs d’avenir en misant sur les technologies vertes (hydrogène, recyclage, biocarburants, …).

En Île-de-France, France Relance mobilise ainsi 1,1 Md € en faveur de la transition écologique, dont 613 M€ dédié à la rénovation thermique des bâtiments de l’Etat.

L’exemple de La Petite Rockette, une ressourcerie innovante, citoyenne et solidaire

Fondée en 2005, l’association La Petite Rockette a rapidement développé ses activités de réemploi et à la promotion des mobilités douces. La structure a évolué vers la création de magasins solidaires et d’ateliers de sensibilisation à l’écologie et au développement durable.

Dans le cadre du plan de relance, l’Etat a attribué une aide de 21 555  euros à cette association. Conventionnée en tant qu’atelier et chantier d’insertion, cette subvention permet à la Petite Rockette de maintenir le bon fonctionnement de ses activités et de continuer le développement de ses projets participatifs notamment à travers la création d’un pôle pédagogique à destination de la population.

 

Comme l’entreprise STPI, l’association Taf & Maffé ou bien la structure La Petite Rockette, le plan France Relance a permis de créer pour de nombreux lauréats une « Belle Histoire ».

Retrouvez tous les témoignages ici .

« France Relance poursuit son déploiement en Île-de-France. Dans toute la région, l’Etat soutient des entreprises, des associations, des collectivités aux projets innovants et ingénieux, ainsi que des particuliers. L’objectif reste le même : assurer la relance de notre économie,  renforcer la cohésion sociale et territoriale et s’engager pleinement dans une politique de transition énergétique.

Vous retrouverez dans ce dossier de presse un point d’étape sur la déclinaison concrète de cette ambition, au cœur des territoires. France Relance en Île-de-France, c’est déjà plus de 5,7 milliards d’euros attribués en faveur de la cohésion sociale, de l’écologie et de la compétitivité. Et ce chiffre évolue bien sûr chaque jour, à mesure que les dispositifs du plan France Relance poursuivent leur déclinaison dans les huit départements franciliens. » Marc Guillaume, préfet de la région d'Île-de-France, préfet de Paris

« Depuis près d’un an, la mobilisation de tous les services de l’Etat et de ses opérateurs a permis à France relance de soutenir plusieurs centaines de milliers de Franciliennes et de Franciliens. C’est ainsi que plus de 280 000 jeunes ont été accompagnés grâce au plan « 1 jeune, 1 solution » depuis 2020, plus de 24 000 ménages aidés grâce à MaPrimeRénov, plus de 170 entreprises subventionnées grâce aux fonds industriels, sans compter les 143 000 TPE/PME/ETI qui bénéficieront de la baisse des impôts de production en 2021, les 446 collectivités territoriales soutenues dans leurs investissements et la centaine de projets associatifs financés dans le domaine de l’économie circulaire ou de l’accompagnement des plus démunis. » Myriam Abassi, sous-préfète à la relance

Retrouvez le dossier de presse bilan de l’action France Relance en 2021 : ici .

Retrouvez toutes les informations sur le plan France Relance : ici .