Dossiers : La politique de lutte contre les addictions - MILDECA - Nouvelle-Aquitaine

Mise à jour : 19 avril 2022

Les conséquences des pratiques addictives et des trafics qui y sont liés constituent un problème majeur de santé et de sécurité. C’est la raison pour laquelle l’État s’engage résolument contre, à travers une politique déclinée en Nouvelle-Aquitaine selon les spécificités locales.

l’État s’engage contre les addictions en Nouvelle-Aquitaine

Au niveau régional, l’action de la MILDECAMission interministérielle de lutte contre la drogue et les conduites addictives est relayée par un chef de projet, sous l’autorité de la préfète de région : il s’agit de Martin Guespereau, Préfet délégué pour la défense et la sécurité télécharger (PDF - 164,78 ko) . Il anime et coordonne l’action des chefs de projets départementaux, directeurs de cabinet des préfets de département.

Leur action, en lien avec l’ensemble des services de l’État et partenaires, s’inscrit dans le cadre d’une stratégie, dite feuille de route régionale, élaborée collégialement en 2019. Elle constitue le guide de référence des actions qui doivent être mises en œuvre.

Quatre objectifs stratégiques ont été définis pour structurer l’ensemble des actions cofinancées par la MILDECA en  Nouvelle-Aquitaine

Axe 1 : réduire les addictions chez les jeunes ;
Axe 2 : agir sur l’alcoolisation festive ;
Axe 3 : renforcer l’aide aux populations jeunes en errance ;
Axe 4 : réduire les addictions sans produits.

Elle est déclinée annuellement par un appel à projets régional, complété dans les départements par des appels à projets spécifiques à leurs territoires.