Dossiers : Prévisions de vendanges en Occitanie

Mise à jour : 25 août 2017

 

Prévisions de vendanges pour le bassin viticole Languedoc-Roussillon – août 2017

Une récolte qui s’annonce de qualité mais historiquement faible et très précoce

Alors que les premiers raisins de Muscat ont été récoltés fin juillet dans le Roussillon, les vendanges sont désormais engagées dans tous les départements du bassin viticole Languedoc-Roussillon avec une forte avance sur les derniers millésimes, allant de 10 à 15 jours suivant les secteurs. Sous l’effet conjugué ces dernières semaines d’épisodes de températures très élevées et de vents forts, une partie significative du vignoble subit en fin de maturation un déficit hydrique qui pénalise le développement des baies et impactera le volume des vendanges. Les départements du Gard et de l’Hérault sont particulièrement affectés, avec des quantités récoltées en nette baisse sur les premières parcelles vendangées. Par ailleurs, les premiers bilans des contrôles parcellaires font ressortir une forte hétérogénéité de maturité au sein d’une même parcelle et entre parcelles dans tous les secteurs touchés par le gel printanier. L’état sanitaire de la récolte reste quant à lui tout à fait satisfaisant, les premiers raisins blancs reçus par les caves étant parfaitement sains et à potentiel qualitatif prometteur.

Après une bonne recharge hivernale des sols, la végétation a démarré rapidement du fait de températures clémentes en début de printemps. Des gelées très sévères sont alors survenues à plusieurs reprises fin avril, touchant des surfaces très étendues de vignoble, plus particulièrement dans l’Aude et l’Hérault. L’intensité des dégâts a été variable suivant les secteurs mais les vignes les plus touchées ne seront pas vendangées.

Au chapitre des aléas climatiques, il faut ajouter la grêle qui a causé en début d’été des dégâts localement marqués, en particulier dans l’Aude et les Pyrénées Orientales.

La sortie de grappes est jugée globalement assez moyenne, en particuliers sur Syrah, et des phénomènes de coulure d’intensité variable sont observés sur une partie des parcelles, principalement sur Grenache et Merlot. Le phénomène est particulièrement notable sur le cépage Grenache dans le département du Gard.

La faible contrainte hydrique favorisant une végétation généreuse jusqu’en début de maturité n’a pas empêché une bonne maîtrise des maladies fongiques sur grappes, les quelques dégâts de mildiou visibles sur feuillage par endroit étant sans conséquence. La pression « oïdium » est également soutenue dans les secteurs traditionnellement exposés, mais reste majoritairement sous contrôle.

L’avance constatée en début de végétation s’est renforcée au fil des semaines et conduit à un début de vendanges extrêmement précoce. Dans un contexte d’aléas climatiques multiples (gel, grêle, sécheresse estivale sévère), le volume prévisionnel est en recul très sensible par rapport à 2016 (12,36 Mhl) : la prévision de vendange au 21 août s’établit à 11,4 millions d’hectolitres

Prévision de vendanges du bassin Languedoc-Roussillon - Août 2017
en millions d'hectolitres Aude Gard Hérault Pyrénées-Orientales Languedoc-Roussillon
2012 (bilan) 3,5 3,3 4,8 0,7 12,3
2013 (bilan) 3,9 3,2 5,7 0,8 13,6
2014 (bilan) 3,6 3,5 4,7 0,8 12,7
2015 (bilan) 3,9 3,4 5,6 0,8 13,6
2016 (bilan) 3,6 3,5 4,6 0,7 12,4
2017 (estimation) 3,1 3,1 4,4 0,8 11,4

sources : données 2017 direction régionale de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt Occitanie (SRISET/SRFAM) données 2012 à 2017– Douanes CVI - déclarations de récolte

Pour en savoir plus :

Méthode de prévision

Enquête téléphonique réalisée par le service régional de l'information statistique et économique et territoriale de la Draaf (SRISET) de juillet à octobre. Par sondage les trois premiers mois (52 coopératives interrogées), exhaustive le dernier mois pour les caves coopératives et complément avec échantillon de caves particulières.
Les prévisions de récolte faites par les caves coopératives sont ensuite extrapolées à l’ensemble de la région (y compris les caves particulières).
Les résultats de l’enquête sont analysés avec les experts du service régional de FranceAgriMer.

Partager :